En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre entité ainsi que par des tiers afin de vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts, la possibilité de partager des articles sur les réseaux sociaux, et la réalisation de statistiques d'audiences.

Plus d'informations sur les cookies
OK
<Calendrier>
Décembre 2018
ÉNERGIES RENOUVELABLES

Si ce sujet actuel
vous intéresse
Cliquez sur ce texte

VIDEO EXCLUSIVE

La Vallée du Sausseron
comme vous ne l'avez
jamais vue


Un DVD 
exceptionnel

L'éolien, parlons-en !

Amis du Vexin Français

L'Association des Amis du Vexin Français, créée en 1967 sous l'impulsion de Jacques DUPÂQUIER, entretient des relations étroites avec la SVS. Dans le but de nous renforcer mutuellement, il existe une cotisation commune.

Communauté de Communes de la Vallée du Sausseron

La Communauté de Communes de la Vallée du Sausseron regroupe 12 communes du Parc Naturel Régional du Vexin français: Arronville, Berville, Ennery, Epiais-Rhus, Génicourt, Hérouville, Labeville, Livilliers, Menouville, Nesles-la-Vallée, Vallangoujard.

 

P.N.R.
Enquête publique. Charte PNR. Objectif 2019
A l'enquête publique sur la nouvelle charte du PNR , nous avons, en son temps, apporté les remarques et suggestions suivantes:
 

 
Ce projet,  à la rédaction duquel a participé la SVS, est un bon projet. Certaines de nos propositions n'ont cependant pas été retenues ou insuffisemment précisées.
 
Notre association et celle des "Amis du Vexin" va consigner ces propositions dans l'enquête publique.
 
Si vous partagez nos objectifs, il est important que vous déposiez aussi vos remarques auprès des enquêteurs.
 
Nos demandes de modification  portent sur deux sujets:
 
  Pollution et Urbanisation
 
 
                                                                          
ÉPANDAGE DES BOUES
(
paragraphe 8-2 gérer les boues de station d’épuration )
 
L’Association agréée "Sauvegarde de la Vallée du Sausseron et de ses abords" qui a participé activement à l’élaboration du projet de charte « Objectif 2019 » et qui en apprécie les objectifs tient à préciser :
 
- que la vocation du PNR, définie par les Communes, le Département, la Région Ile de France et l’Etat, est de promouvoir une agriculture de qualité bénéficiant d’un label Parc Naturel Régional, incompatible avec la pollution du sol par les métaux lourds et autres micropolluants organiques.
 
- que le Vexin est un "Territoire fragile au patrimoine naturel et culturel riche et menacé." (art. R.244.1 du décret d’application de la loi paysage du 8.01.93 sur la protection et la mise en valeur des paysages) dont la charte le régissant implique :
-   la sauvegarde et l’enrichissement des espaces naturels
-  le maintien et le développement de l’agriculture dans le respect de l’environnement
  la promotion d'un tourisme "vert"                                                                                                           
 
- que "la préservation des espaces naturels et la lutte contre les dégradations" sont d’intérêt général et que la réalisation de ces objectifs doit assurer l’équilibre harmonieux de la population résidant dans les milieux urbains et ruraux (loi 76-229 du 10 juillet 1976)
 
- que la protection des ressources en eau potable est une priorité dans un territoire classé en zone vulnérable ou les ressources en eau sont déjà fragilisées et ou les efforts entrepris depuis plusieurs années visent à faire des rivières et en particulier du Sausseron un modèle de rivière propre et vivante, à préserver les nappes phréatiques et les captages actuels et à venir.
 
 - que la capacité de bio-épuration des sols du Vexin est faible et sa sensibilité à l’érosion hydrique, forte, compte tenu des pratiques agricoles
 
- que les boues d’origine industrielle, chargées en métaux lourds et autres micropolluants organiques aux teneurs très élevées, qualifiées de déchets par l’Académie de Médecine (avis du 30 juin 1998), sont faussement présentées comme "engrais" et "amendement organique" alors qu’elles ne sont ni un engrais selon la norme NF U 44-551 ni un amendement organique selon la future norme NF U 44-051.
 
- estime que l’épandage de boues d’origine industrielle, quelque soit leur provenance, (usine d’épuration  d’Achères ou communauté européenne), doit être proscrit sur les terres agricoles du territoire classé du Parc Naturel Régional du Vexin Français.
 
 
Propose la modification suivante de l'alinea 3, ligne 9 :
 
Les boues d’origine industrielle, chargées en métaux lourds et autres micropolluants organiques aux teneurs élevées, sont des déchets et ne peuvent être considérées comme des matières fertiles. Leur épandage doit donc être proscrit sur le territoire du Parc. Si elles n’ont pas été polluées………………..etc.

 
II-MAITRISER l’ÉVOLUTION DÉMOGRAPHIQUE ET PRÉSERVER LES ESPACES NATURELS ET AGRICOLES DANS LE PNR
 
 
Les grands objectifs poursuivis par la révision en cours du Schéma Directeur d’Ile de France tels qu’ils nous ont été précisés par Mireille FERRI, Vice-présidente en charge de l’aménagement du territoire du Conseil régional d’Ile-de-France à l’occasion d’une conférence prononcée le 12 février 2007, dans l’hémicycle du Conseil régional d’Ile-de-France, sont les suivants :
    
        -  Préserver les espaces agricoles, les zones rurales et naturelles
    
        - Réduire la consommation d’espace, gérer de façon raisonnée les ressources naturelles (eau,      air, …)
    
        -  S’adapter à la crise énergétique et défendre l’environnement en particulier par l’augmentation des transports collectifs et de la sécurité routière et la limitation de la pollution et des nuisances      liées à la croissance urbaine et à la circulation automobile individuelle
    
        -  Créer 60 000 logements par an pour l’ensemble de la région
    
        -  Surveiller l’évolution démographique de la région : limitée à ± 0,45% par an
 
La Conseillère régionale après avoir évoqué la nécessaire protection du plateau céréalier de 4 000 hectares au Sud de Saclay, en particulier la nécessité d’éviter que cet espace agricole d’un seul tenant ne soit coupé par une ligne de RER prolongée, a estimé que les zones agricoles du Vexin Français et de son PNR méritaient une même attention et qu’il convenait de :          
    
     -  les protéger contre l’urbanisation galopante et envahissante des banlieues.
    
     - combattre vigoureusement le mitage des espaces agricoles qui aboutit à empêcher les  agriculteurs d’exploiter rationnellement leurs territoires.
    
     - conserver à ces espaces naturels leur caractère indispensable de poumons pour les zones urbaines voisines.
 
POUR CES RAISONS LE SCHÉMA DIRECTEUR DE LA RÉGION ILE-de-FRANCE PRÉVOIT UN ACCROISSEMENT DÉMOGRAPHIQUE DE 0,45% l’AN.
 
Le P.N.R du Vexin Français a pour objet la mise en valeur du territoire dans le cadre d’une croissance raisonnée, en vue de parvenir à un développement durable de la région.
 
Pourquoi dans ces conditions le Vexin Français, zone agricole de grande valeur, inscrite à l’inventaire des sites pittoresques, doté d’un Parc Naturel Régional, devrait-il fixer une croissance démographique de 0,75% l’an, alors que l’ensemble de toute la région Ile-de-France, Paris, toutes banlieues industrielles et espaces agricoles plus lointains se contentent de 0,45% ?
 
L’avis intermédiaire du ministère de l’écologie et du développement durable après consultation des services de l’Etat sur le projet de charte (15 mai 2006), soulignait (page 4/9-5/9-6/9 du document joint) que le manque de compatibilité  de la charte du PNR  avec les orientations du SDRIF suscitait une interrogation : « en effet , le fait que dans un parc naturel régional, certaines données liées au développement démographique et urbanistique osit largement supérieur à la moyenne prévue pour l‘ensemble de l’Ile de France par le SDRIF de 1994, qui n’est pas un document spécifiquement environnementale, est surprenant.  Le SDRIF est en phase de révision ; dans ce cadre il serait souhaitable que, conformément à la vocation reconnue des PNR à servir de laboratoire et de modèle au développement des territoires ruraux, le PNR du Vexin Français serve d’exemple et oriente le SDRIF vers d’avantage de préservation des paysages et des particularités culturelles de l’Ile de France »
 
Dans ces conditions, on ne peut que s’étonner de voir la charte aujourd’hui soumise à l’enquête publique prévoir un accroissement démographique de 0,75% l’an.
 
Nous demandons donc que dans le chapitre
 
I- CONTRIBUER A L’AMÉNAGEMENT DURABLE DU TERRITOIRE, Article 2 : Maîtriser l’évolution démographique et préserver les espaces naturels et agricoles,
 
le chiffre de 0,75% soit remplacé par 0,45%.
 
 
                                                                          
 
Docteur Daniel AMIOT
Président SVS
Vice-président des « Amis du Vexin »
 
 
Ajouter un commentaire - 2 commentaires
81194 visites

COORDONNÉES

     

Festival du Vexin 2015

 

P.F. JOY ARCHÉOLOGUE


Cliquez sur l'archéologue

Retrouvez les photos de P.F. Joy
 dans la

CARTE ARCHÉOLOGIQUE
DE LA GAULE

Pré-inventaire chronologique
publié sous la responsabilité
de Michel Provost
Professeur d'histoire
à l'Université d'Avignon

Maisons paysannes de l'Oise

 

Maisons traditionnelles,maisons anciennes,maisons paysannes
les connaitre,les préserver,et les restaurer

Vous avez une maison paysanne dans l'Oise, n'hésitez pas à consulter les bénévoles de l'association. Cliquez sur le livre pour consulter le site MPO.

Parcs et jardins du Val d'Oise

Cliquez pour une visite des parcs et jardins remarquables du Val d'Oise

a3w.fr © 2018 - Informations légales - sauvegarde-sausseron.a3w.fr